Besoin d'information?

Besoins de support, un membre de l'association vous contactera dès que possible





Différence entre OOAQ, AQOA et syndicat

Association, Ordre et Syndicat

Ordre

Créé par l’État dans le cadre d’une loi, le Code des professions, qui lui dicte sa mission: la protection du public. L’adhésion des professionnels est obligatoire pour porter le titre et exercer les activités réservées. Les ordres sont assujettis à la Loi sur le lobbying. La mission est la même pour les 46 ordres, qui regroupent 51 professions règlementées et plus de 347 000 professionnels au Québec. Les activités de l’ordre étant régies par des lois et des règlements, les membres réunis en assemblée générale n’ont donc que des pouvoirs prévus par la loi. La mission de l’ordre professionnel s’exerce par le contrôle de l’exercice et de la compétence des membres par les pairs, au moyen d’instances identiques et obligatoires pour chaque ordre : l’admission, l’inspection professionnelle et le syndic notamment. L’ordre contribue également à l’amélioration de la qualité de vie de la population en participant à des enjeux publics (santé, éducation, …) et en élaborant des activités d’information et de formation.

Association

Créée par la volonté de ses membres, dans le but de défendre leurs intérêts. Au sein de l’association, les membres détiennent davantage de pouvoirs. L’adhésion est facultative, ce qui a un impact considérable sur le budget des opérations et les actions de l’organisation. L’association peut notamment travailler à des dossiers tels que la promotion de la reconnaissance du travail des professionnels, la création d’outils pour le support au démarrage de la pratique privée, le partage de l’information à l’intérieur de groupe d’intérêts. Elle peut également conjuguer ses actions à celles des syndicats dans des dossiers comme celui de l’équité salariale.

Syndicat

Organisation dont la mission est la défense de l’intérêt et des droits des salariés qui peuvent appartenir à différentes professions. Le syndicat négocie les conventions collectives. Il est engagé dans des dossiers tels que l’équité salariale, les conditions de travail des employés, les relations de travail, la santé et la sécurité au travail, les assurances collectives, les fonds de retraite, etc.

Tiré de la revue : Fréquences, vol 22, n°2, été 2011, Les traumatismes crânio-cérébraux, p.9

Nos partenaires