Besoin d'information?

Besoin d'information?

Besoins de support, un membre de l'association vous contactera dès que possible





    Conférencier.e.s

    Par ordre alphabétique

     

                                                                                          Marie-Ève Caty

    Marie-Ève Caty, Ph.D., est orthophoniste, professeure agrégée au département d’orthophonie de l’Université du Québec à Trois-Rivières et chercheure régulière au sein de l’Équipe FUTUR (FRQSC) qui s’intéresse à la professionnalisation des professionnels de la santé. Membre de l’OOAQ depuis 2002, elle a d’abord travaillé comme orthophoniste en milieu hospitalier et en bureau privé auprès d’une clientèle diversifiée (fente labio-palatine, malformation cranio-faciale, troubles de la voix, bégaiement, troubles orofaciaux myofonctionnels et cancer des voies aérodigestives supérieures). Elle a ensuite obtenu un doctorat en pédagogie appliquée aux sciences de la santé et de la réadaptation, à Western University, à London en Ontario.

    Considérant que le développement professionnel passe en partie par le développement d’une pratique réflexive, ses travaux de recherche dans le domaine de la pédagogie appliquée aux sciences de la santé touchent tant à la conceptualisation de cette compétence qu’à l’étude de dispositifs pour l’accompagner, comme le mentorat, les communautés de pratique et le co-développement. Ceci l’amène à travailler avec des partenaires et chercheurs de différentes disciplines sur des projets ayant comme objectif de développer les compétences réflexives, mais aussi les compétences éthiques et argumentatives chez les (futurs) professionnels de la santé. Elle compte à son actif plusieurs publications et conférences dans ce domaine. Elle est notamment co-auteure du livre l’ABC de l’argumentation avec Marie-Josée Drolet et Mireille Lalancette.


     

                                                                                          Pascale Dubois

    Pascale Dubois, Ph.D., M.P.O., est orthophoniste depuis plus de 10 ans auprès d’adolescentes, d’adolescents et de jeunes adultes présentant un trouble développemental du langage ou un trouble spécifique des apprentissages. Elle a exercé en milieu scolaire ainsi qu’en clinique privée. Elle a obtenu son doctorat en mesure et évaluation à l’Université Laval en février 2021 et elle est maintenant stagiaire postdoctorale au Département de psychologie de l’Université McGill. Ses travaux de recherche portent sur la transition vers la vie adulte, les études postsecondaires, l’autodétermination, et le vécu des jeunes en situation de handicap. Elle a présenté les résultats de ses travaux dans plusieurs congrès au niveau provincial, national et international. Elle a également publié des articles scientifiques et des documents de vulgarisation pour les cliniciennes et cliniciens, enseignantes et enseignants, les jeunes et leur famille.


     

    Heather Flowers

    Heather Flowers est présentement professeure agrégée à l’Université d’Ottawa. Elle a travaillé comme orthophoniste depuis plus de 15 ans dans plusieurs contextes à travers le continuum des soins, allant des services aux urgences jusqu’aux soins ambulatoires et de longue durée. Elle s’implique toujours comme orthophoniste en soins aigus à un centre de soins tertiaire.

    Avant de devenir orthophoniste, elle a obtenu une maîtrise en éducation dans le département du curriculum, de l’enseignement, et de l’apprentissage à l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario. Ensuite, elle a poursuivi sa maîtrise en sciences de la santé (orthophonie) à l’Université de Toronto. Peu après, elle y a entamé ses études doctorales en clinque épidémiologie centrée sur les troubles de la déglutition et de la communication. En parallèle, elle a bénéficié d’une formation à l’Institut des sciences cliniques et évaluatives. Elle est professeure à l’École des sciences de la réadaptation à l’université d’Ottawa depuis novembre 2016, et elle y dirige son laboratoire de recherche, DéconeuroTM(www.deconeuro.com).

     

    Intérêts en recherche

    La recherche de Pre Flowers porte sur l’exploration de la concordance neuroanatomique et comportementale entre la déglutition et la communication et sur la mise en pratique d’une gestion compréhensive et systématique. Elle s’intéresse aussi à entreprendre des synthèses des données probantes et à faciliter le transfert des connaissances et la collaboration des cliniciens dans ce même domaine.


     

                                                                                      Mireille Lalancette

    Titulaire d’un doctorat en communication de l’Université de Montréal, Mireille Lalancette, Ph.D., s’intéresse à la communication politique, aux médias sociaux, aux représentations et aux discours médiatiques avec un accent particulier sur l’argumentation. Elle est professeure titulaire en communication politique à l’Université du Québec à Trois-Rivières, où elle y enseigne notamment la communication politique et la méthodologie de la recherche.

    Chercheure au groupe de recherche en communication politique (GRCP), elle est également co-auteure avec Marie-Josée Drolet et Marie-Ève Caty de l’ouvrage ABC de l’argumentation pour les professionnels de la santé ou toute autre personne qui souhaite convaincre (Presses universitaires du Québec). Elle a également publié plusieurs articles et des chapitres de livres à propos de l’image politique, du traitement médiatique des candidats masculins et féminins ainsi que sur l’utilisation des médias sociaux par les politiciens. Elle a notamment publié dans les collectifs Political communication in Canada, Meet the press and Tweet the rest (2014) et Permanent campaigning in Canada (2017)Elle a dirigé les collectifs Selfies and Stars: politique et culture de la célébrité en France et en en Amérique du Nord (PUR, avec Pierre Leroux and François Hourmant) et What’s Trending In Canadian Politics? Understanding Transformations in Power, Media, and the Public Sphere (UBC Press, avec Vincent Raynauld et Erin Crandall). 

    Ses travaux ont également été publiés dans des revues scientifiques canadiennes et internationales. Elle mène actuellement des recherches sur la politique digitale avec des chercheurs canadiens et américains. 


     

    Marie-France Perrier

    Marie-France Perrier, M.Sc.S. (C), est orthophoniste, professeure à temps partiel et candidate au doctorat en sciences de la réadaptation à l’Université d’Ottawa. Son expérience clinique comprend plusieurs années au sein de l’équipe de réadaptation interdisciplinaire au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) où elle intervient auprès d’enfants ayant des besoins médicaux complexes et souffrant de lésions cérébrales acquises. Ses études doctorales portent sur la méditation de pleine conscience pour améliorer la communication et les fonctions cognitives chez les enfants et les adolescents atteints de lésions cérébrales acquises. Dans le cadre de sa thèse, elle cherche à examiner la faisabilité et l’acceptabilité d’une intervention adaptée basée sur la pleine conscience pour adolescents souffrant de troubles cognitivo-linguistiques à la suite d’une lésion cérébrale acquise. Elle s’intéresse également aux pratiques actuelles en matière d’évaluation et d’intervention des troubles cognitivo-linguistiques dans le domaine de la réadaptation pédiatrique.