Besoin d'information?

Besoin d'information?

Besoins de support, un membre de l'association vous contactera dès que possible





Conférenciers

Par ordre alphabétique:


Anaïs Deleuze

Anaïs Deleuze est orthophoniste (diplômée de l’Université de Montréal), professionnelle de recherche (laboratoire du Pr Yves Joanette, CRIUGM ; coordinatrice de l’élaboration, validation et normalisation de l’outil d’évaluation iMel.fr) et formatrice. En tant que clinicienne, elle œuvre principalement auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes présentant des troubles d’apprentissage de la lecture et de l’orthographe. En tant que formatrice, elle propose depuis novembre 2017 une mise à jour des données scientifiques concernant l’intervention orthophonique auprès des enfants présentant des troubles d’apprentissage de la lecture et de l’orthographe.

 

Claire Croteau, M.O.A., Ph. D.

Mme Claire Croteau, M.O.A, Ph. D. est orthophoniste, professeur à l’École d’orthophonie et audiologie de l’Université de Montréal, chercheur au Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR) et co-responsable scientifique de l’Institut universitaire sur la réadaptation en déficience physique de Montréal. Elle oeuvre depuis plus de 20 ans à décrire l’impact de vivre avec un trouble de communication et à comprendre l’influence de l’environnement et des interlocuteurs sur la participation sociale de personnes ayant un trouble de communication. Elle s’intéresse à outiller l’entourage de ces personnes à utiliser des stratégies efficaces afin de faciliter la communication. Elle a entre autres, mis sur pied et soutenu depuis 2013 le volet orthophonie du SAPPA (Services aux proches d’une personne aphasique) à l’Association Québécoise des Personnes Aphasiques (AQPA) et a développé avec des collègues, un outil d’évaluation environnementale visant à faciliter l’inclusion sociale des enfants ayant un trouble de communication dans les écoles primaires.

 

Joël Macoir, Ph. D.

M. Joël Macoir, Ph. D. est orthophoniste (diplômé de l’Université Catholique de Louvain) et détenteur d’un doctorat en linguistique (Université de Sherbrooke). Il est professeur titulaire au programme de maîtrise en orthophonie de l’Université Laval.

Il est également chercheur au Centre de recherche CERVO à Québec. Ses travaux de recherche portent sur les troubles acquis du langage et de la cognition dans l’aphasie post-AVC, la maladie d’Alzheimer et les autres troubles neurocognitifs majeurs. Plus précisément, ses travaux visent la caractérisation fonctionnelle de ces troubles, le développement et la validation de tests pour les détecter et les identifier et le développement et l’évaluation de méthodes thérapeutiques comportementales pour les traiter.

 

Julie McIntyre, M.O.A.

Professeure de formation pratique agrégée et Directrice de l’enseignement clinique à l’École d’orthophonie et d’audiologie de l’Université de Montréal au Canada, Mme McIntyre est également consultante pour divers organismes tels que l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec, l’ Institut des troubles d’apprentissage, le Réseau National d’Expertise en TSA ainsi que pour plusieurs centres intégrés de santé et de services sociaux . Mme McIntyre possède une solide expérience de clinicienne, de formatrice et de gestionnaire clinique. Vouant une réelle passion à la clientèle présentant des troubles de la communication ou du langage, ses dernières années ont été investies principalement dans la conception, l’enseignement et la recherche sur des programmes d’intervention auprès des personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme, un trouble de la communication sociale (pragmatique) ou un trouble du langage.

 

Mélanie Halley

Mme Halley est responsable de la formation et du support technique chez Haylem Technologies, entreprise éditrice du logiciel Lexibar. Diplômée en administration en 2014, c’est maintenant dans le monde du soutien offert aux personnes ayant un trouble d’apprentissage qu’elle souhaite se réaliser pleinement.  C’est avec un réel enthousiasme qu’elle vous présente l’ampleur du logiciel Lexibar et de comment celui-ci peut contribuer à la réussite de milliers de personnes.

 

Nicole Li-Jessen, Ph. D.

 

Nicole Li-Jessen, Ph. D., est orthophoniste et bio-informaticienne de formation. Elle a obtenu son diplôme clinique à l’Université de Hong Kong et possède une longue expérience clinique des troubles de la voix et de la déglutition. Elle a par la suite réalisé un doctorat en bio-informatique à l’Université de Pittsburgh, puis un postdoctorat en ingénierie tissulaire à l’Université du Wisconsin-Madison, aux États-Unis. Professeure adjointe à l’Université McGill depuis 2014, elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada (niveau 2) en médecine personnalisée des troubles de la voix. Elle a reçu le Prix Rosemary-Wedderburn-Brown en 2017 et le Prix de la principale pour l’excellence en enseignement en 2018.

Le laboratoire de recherche sur la voix de la Pre Li-Jessen vise à faire progresser la médecine personnalisée grâce à la mise au point de méthodes de calcul de haute performance, d’accessoires intelligents, de techniques diagnostiques non invasives et de biomatériaux en vue de la régénération tissulaire. Plus particulièrement, son équipe étudie la biologie des cordes vocales et la guérison des lésions en intégrant des méthodes in vitro, in vivo et in silico (informatiques). L’objectif ultime est de guider les chirurgiens et les orthophonistes vers les méthodes optimales pour réparer les voix perdues.

Les recherches actuelles de son laboratoire portent sur les cellules et protéines en cause dans les lésions et la réparation des cordes vocales à la suite d’un traumatisme chirurgical et vocal, ainsi que le rôle du stress biomécanique dans l’adaptation cellulaire et tissulaire. L’équipe de son laboratoire emploie également la modélisation agent pour simuler le traumatisme vocal d’un patient et sa réponse au traitement de réparation. Enfin, en collaboration avec des ingénieurs et des chirurgiens, son équipe travaille à la mise au point d’une technique d’évaluation non invasive des pathologies des cordes vocales, à la création de biomatériaux en impression 3D pour la reconstruction des cordes vocales, ainsi qu’au développement d’accessoires intelligents de cybersanté visant à surveiller les risques pour la voix. Ses recherches sont financées par les Instituts de recherche en santé du Canada, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et les National Institutes of Health des États-Unis.

La Pre Nicole Li-Jessen est la coordonnatrice canadienne de la Journée mondiale de la voix. Avec ses étudiantes et étudiants du programme d’orthophonie clinique, elle organise toute l’année des activités de sensibilisation du public aux soins de la voix. L’équipe étudiante offre des consultations gratuites, des séminaires de recherche et des ateliers publics destinés aux personnes pour qui la voix est un outil de travail, comme les enseignants, les chanteurs et les conférenciers. Elle offre également des ateliers gratuits axés sur la transition de la voix et de la communication pour la communauté trans de Montréal. La Pre Li-Jessen est aussi l’actuelle présidente du Comité d’expansion de la participation (Faculté de médecine), dont la mission est d’accroître la diversité au sein de l’effectif étudiant des programmes professionnels en santé de l’Université McGill. Elle s’investit dans la promotion de la diversité, de la compétence culturelle et de la responsabilité sociale dans la formation des professionnels de la santé.