Besoin d'information?

Besoin d'information?

Besoins de support, un membre de l'association vous contactera dès que possible





Conférenciers

Par ordre chronologique

 

                                                                                       Laura Monetta

Laura Monetta est professeure au programme de maîtrise en orthophonie de l’Université Laval.   Elle détient un diplôme de maîtrise en orthophonie de l’Université de San Luis en Argentine, ainsi qu’un doctorat en Sciences Biomédicales de l’Université de Montréal. Elle a également effectué un stage postdoctoral à l’université McGill pour se spécialiser en neuropragmatique.  Elle est chercheure au centre de recherche CERVO, ses activités de recherche principales concernent l’étude de l’évaluation, de la rééducation et de l’efficacité de l’intervention orthophonique chez les adultes avec troubles acquis du langage (post-AVC et neurodégénératifs) ainsi que l’étude des aspects pragmatiques du langage lors du vieillissement normal et pathologique. Pédagogue passionnée, elle est professeure responsable du cours portant sur les troubles acquis du langage à la maîtrise en orthophonie et superviseure des stages cliniques à la clinique universitaire d’orthophonie de l’Université Laval. Dre Monetta mène également des projets de vulgarisation scientifique et de transfert de connaissances, parmi lesquels on distingue une formation en ligne gratuite pour les bénévoles travaillant avec des personnes aphasiques.


                                                                                        Anne Lafay  

 Anne Lafay est actuellement chercheuse postdoctorale Banting à l’Université Concordia (Montréal) avec Helena P. Osana au Laboratoire d’Enseignement et d’Apprentissage en Mathématiques. Elle est aussi diplômée en orthophonie (Lyon) et neuropsychologie (Grenoble). Elle a d’abord travaillé comme orthophoniste auprès d’enfants présentant des troubles de langage et des troubles des apprentissages. Depuis 2016, elle est aussi membre l’Ordre des Orthophonistes et Audiologistes du Québec. 

Ses travaux de recherche portent principalement sur trois axes. Le premier axe de recherche concerne le développement et les difficultés mathématiques avec, en particulier, l’étude des processus cognitifs numériques (doctorat à l’Université Laval, Québec) et du lien entre langage et mathématiques (trouble du développement du langage, tâches mathématiques verbales ; bilinguisme). Deuxièmement, elle cherche à développer des outils d’évaluation mathématique et en étudier la validité et la fidélité. Enfin, le troisième axe de recherche consiste à développer des interventions efficaces auprès des enfants ayant des difficultés mathématiques et évaluer leur efficacité avec en particulier un focus sur l’effet des objets de manipulation dans l’apprentissage et la pensée mathématiques. 


Dominique Wright

Dominique Wright, diplômée du programme de maîtrise en audiologie de l’Université d’Ottawa en 2014, travaille à la clinique universitaire d’orthophonie et d’audiologie de l’Université de Montréal comme chargé de clinique. Elle se spécialise en appareillage et en acouphène. Elle travaille également pour le Conseil de santé Cri où elle développe un service en audiologie dans les communautés Cris. Elle a préalablement travaillé comme audiologiste en milieu privé dans la région de l’Est de l’Ontario. Elle poursuit également des études doctorales à l’Université de Montréal en sciences biomédicales, volet audiologie. Ses intérêts principaux de recherche sont les conséquences d’une presbyacousie chez les personnes aînées, l’acclimatation aux aides auditives et l’effort auditif nécessaire pour la compréhension de la parole dans le bruit. Dominique a siégé sur le conseil d’administration de l’Association québécoise des orthophonistes et audiologistes (AQOA) en tant que trésorière et présidente élue de 2015 à 2019.

 

                                                                                    Ronald Choquette

Monsieur Ronald Choquette a obtenu son baccalauréat et maîtrise en audiologie de l’Université de Montréal. Il a par la suite obtenu un doctorat clinique en audiologie (Au.D.) du Goerges S.Osborne College of audiology de la Salus University de Philadelphie. Il a pratiqué comme audiologiste pédiatrique pour une courte période de temps.Il a par la suite pratiqué comme audiologiste en scolaire pour une période de deux ans. Par la suite celui-ci est déménagé au Nouveau-Brunswick où il a pratiqué comme audiologiste clinicien pour une période de 26 ans. Depuis 2012, celui-ci est professeur agrégé en audiologie à l’école d’orthophonie et d’audiologie de l’Université de Montréal. Dans le cadre de ses fonctions de professeur, monsieur Choquette enseigne l’évaluation audiologique de base chez l’adulte, la réadaptation audiologique chez l’adulte et la gestion du cérumen. Il est également responsable du volet audiologie de la clinique universitaire en orthophonie et audiologie de l’Université de Montréal. Il est également tuteur à cette même clinique. Monsieur est également détenteur d’un certificat en gestion des acouphènes et problèmes de tolérance aux sons de l’American Academy of Audiology.


Ingrid Verduyckt

Ingrid Verduyckt, professeure adjointe à l’École d’orthophonie et d’audiologie et chercheuse au Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR), a reçu le prix Fortissimo Jeune chercheur. Ce prix souligne sa contribution exceptionnelle et l’importance de ses recherches au cours des deux dernières années.

Les intérêts de recherche de Mme Verduyckt concernent le développement et l’implantation de pratiques novatrices en orthophonie afin d’améliorer la participation sociale des personnes atteintes d’un trouble de communication (voix et/ou parole). Elle s’intéresse également aux paysages sonores et leur impact sur la communication, les apprentissages et le bien-être.

Aux cours des deux dernières années, Mme Verduyckt a développé une programmation de recherche unique, fondée sur de solides collaborations intersectorielles. Ses recherches font écho aux besoins des clientèles et aux priorités des intervenants des équipes cliniques de l’établissement.

Par ailleurs, Mme Verduyckt a reçu cette année la subvention AUDACE du Fonds de recherche Santé du Québec qui met de l’avant la réalisation de projets à caractère intersectoriel avec un important volet d’innovation. Son projet de gestion responsable et autonome des paysages sonores d’enseignement en partenariat avec les écoles (GRAPPE) vise à chercher des solutions à bas coût, rapidement implantables dans les écoles, qui permettront aux enseignants et aux élèves de gérer le niveau sonore de manière autonome afin d’améliorer le développement académique des enfants et leur bien-être en général.


                                                                                         Annie Salois

Ayant toujours été passionnée par le travail avec les enfants, Annie Salois termine sa maîtrise en orthophonie à l’Université de Montréal en 2004. Elle débute sa pratique au Centre Hospitalier Universitaire Ste-Justine, auprès d’enfants ayant des malformations craniofaciales, des fissures palatines et des dysfonctions vélopharyngées. Elle développe alors une expertise en résonance, articulation, trouble orofacial myofonctionnel (déglutition atypique), difficultés/trouble du langage et dyspraxie. Elle étend également ses compétences en travail multidisciplinaire et en pratique privée. Depuis 2018, elle remplit un mandat de courtière de connaissances au CHU Ste-Justine, afin d’accompagner ses collègues vers une pratique basée sur l’excellence.

​Par ailleurs, Mme Salois enseigne à l’Université à titre de chargée de cours et de formatrice clinique. Elle donne également des formations sur les particularités du mécanisme oral périphérique et de la parole.  Elle transmet ainsi sa passion tout en restant à l’affut du développement de la pratique. Enfin, c’est à travers différents projets de recherche, congrès internationaux et présentations que Mme Salois fait rayonner la profession depuis plusieurs années.


Geneviève Meloni

Geneviève Meloni est diplômée d’un certificat de capacité en orthophonie (Université de Strasbourg, France) et a travaillé plusieurs années en clinique privée. En 2016, elle a commencé un doctorat en cotutelle en sciences cognitives à l’Université Grenoble Alpes en France et en sciences biomédicales à l’Université de Montréal au Canada. Passionnée de sciences sociales, elle s’intéresse particulièrement aux questions d’oppression liée au genre et à l’orientation sexuelle. 

Emma St-Laurent-Roberge

Emma St-Laurent-Roberge est fraîchement diplômée de l’Université de Montréal en orthophonie (B. Sc. et M. P. O.) et est orthophoniste en milieu scolaire et en clinique privée. Elle détient aussi un baccalauréat en didactique du français langue seconde et en psychologie. Elle travaille actuellement à développer son expertise dans le domaine de la voix, entre autres, pour accompagner les personnes trans dans leur processus de transition. 

 

Vincent Bourassa-Bédard

Vincent Bourassa-Bédard est orthophoniste et étudiant au doctorat en sciences biomédicales, option orthophonie, à l’Université de Montréal sous la direction de Natacha Trudeau et d’Andrea A.N. MacLeod. Il est aussi chargé de cours à l’Université de Montréal. Ses recherches doctorales portent sur l’évaluation de l’accès lexical en contexte de narration chez les enfants francophones d’âge scolaire. Il s’intéresse également à la mise en place de services inclusifs pour la population LGBTQ+ en orthophonie et en audiologie. 


Marylène Dionne

Marylène Dionne est orthophoniste et étudiante au doctorat en Sciences biomédicales – option orthophonie à l’Université de Montréal. Ses recherches doctorales portent sur l’efficacité des interventions langagières offertes dans les groupes de milieu de garde sur le développement des habiletés pragmatiques et sur la participation des enfants qui les fréquentent. Elle a aussi été chargée de cours à l’Université de Montréal et auxiliaire de recherche pour divers projets. En lien avec ses recherches, elle donne des formations aux orthophonistes sur l’évaluation des compétences pragmatiques et les stratégies d’intervention pour soutenir l’utilisation du langage.

 

                                                                                   Stefano Rezzonico

Stefano Rezzonico est professeur adjoint en orthophonie à l’Université de Montréal depuis mai 2016. Suite à une première formation en sciences du langage, il a obtenu son doctorat en 2013 en cotutelle entre l’Université de Neuchâtel (Suisse, orthophonie-logopédie) et l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3 (France, Sciences du Langage) avec une thèse portant sur les explications et les justifications des enfants ayant un trouble développemental du langage. Entre octobre 2013 et août 2015, il a été stagiaire postdoctoral à l’Université de Toronto (Département d’orthophonie) où il s’est intéressé tout particulièrement au développement des compétences de narration chez des enfants bilingues avec ou sans troubles du langage. Il participe à différentes études visant une meilleure compréhension des capacités discursives et pragmatiques chez les enfants/adolescents unilingues et bilingues avec et sans troubles du langage et d’intervention pragmatique chez les enfants et les adolescents avec des troubles du langage.


Maxime Maheu

Maxime Maheu est chercheur postdoctoral à l’Oregon Health & Science University et se spécialise dans l’évaluation et la réadaptation du système vestibulaire. Il a débuté ses études en audiologie à l’Université d’Ottawa et a poursuivi ses études doctorales à l’Université de Montréal. Ayant travaillé comme audiologiste clinicien pendant plusieurs années, il s’efforce à faire le pont entre la réalité clinique et la recherche afin d’aider au mieux les cliniciens dans l’évaluation et la réadaptation des troubles vestibulaires. Au-delà de ses recherches et de son travail clinique, il s’est impliqué dans la formation des étudiants en audiologie à l’Université de Montréal et à l’Université d’Ottawa en plus de s’impliquer activement dans la formation continue.