Besoin d'information?

Besoin d'information?

Besoins de support, un membre de l'association vous contactera dès que possible





Description des Conférences et des Thèmes abordés

Par ordre chronologique:

 

Atelier/déjeuner Lexibar
– par Haylem Technologies

Lexibar est un outil simplement incomparable offrant 5 fonctions d’aide performantes et essentielles pour les personnes atteintes de trouble d’apprentissage ou ayant des difficultés à lire et à écrire.  Apprenez dans cet atelier comment les 5 fonctions d’aide proposées par le Lexibar contribuent au succès de milliers d’utilisateurs chaque jour.

La formation se fera en 2 volets

1. Les technologies d’aide
2. Présentation du Lexibar

Conclusion et période de questions

 

L’intervention orthophonique chez les enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA)
– par Mme Julie McIntyre

Cette présentation se veut un survol des principes d’intervention et des approches reconnues pour intervenir au plan de la communication sociale chez les enfants présentant un TSA à la lumière des données sur l’efficacité de ces intervention. Les implications pour la pratique en contexte québécois seront également abordées.

 

Les troubles acquis du langage dans le vieillissement pathologique : du déclin cognitif subjectif aux troubles neurocognitifs majeurs
– par M. Joël Macoir 

L’avancée en âge s’accompagne de changements sur le plan des capacités motrices et sensorielles, mais également sur le plan de la cognition. Certaines fonctions mentales résistent bien aux effets du vieillissement (i.e. informations et représentations acquises précocement au cours de la vie), alors que d’autres connaissent un déclin progressif depuis l’âge adulte jusqu’à la fin de la vie. Ce déclin est surtout marqué pour la vitesse de traitement de l’information et pour les fonctions mentales requérant une manipulation de représentations abstraites et un contrôle attentionnel important. Le vieillissement pathologique s’accompagne cependant de troubles qui affectent l’ensemble des capacités cognitives, dont le langage. La maladie d’Alzheimer (MA) s’installe progressivement et de nombreuses études montrent que sa phase pré-symptomatique s’étend sur une période pouvant aller de 25 à 30 ans. L’évolution de la MA se déroule au cours de 3 phases distinctes, soit : 1) la phase préclinique ; 2) la phase Déficit cognitif léger (DCL) et 3) la phase de trouble neurocognitif majeur (TNCM) dû à la MA. Les individus qui se situent à la fin de la phase préclinique ont des plaintes quant à la diminution de leurs capacités cognitives, une condition appelée déclin cognitif subjectif (DCS). À ce stade, l’objectivation des déficits cognitifs est très difficile en raison du manque de sensibilité des tests et des mécanismes de compensation. La nature des troubles cognitifs aux phases de DCL et de TNCM est cependant mieux connue, bien que leur origine fonctionnelle ne soit pas toujours claire. Dans cet exposé, un bref rappel de l’évolution des fonctions cognitives dans le vieillissement normal sera présenté puis une description de la nature et de l’origine des troubles du langage dans le vieillissement pathologique sera faite, illustrée au moyen d’études cliniques récentes.

 

How does basic science improve our clinical practice in laryngology and voice therapy?
– par Mme Nicole Y.K. Li-Jessen

A virtuous cycle of bench work and bedside observation is key to the advancement of patient care. The connection of basic science and clinical application however is not always obvious to learners, clinicians and researchers. Nowadays, the field of laryngology has attracted a lots of exciting research in computer science, molecular biology, tissue engineering and neurosciences to inquire the nature of the vocal pathology and the innovation of vocal treatments. In this talk, I will highlight how basic and clinical research has informed our day-to-day practice in voice clinics. I will present examples from my and others laboratories in addressing personalized/ precision medicine of voice disorders. I will also provide some suggestions of how clinicians can make their clinical decisions based on far-from-perfect scientific evidence.

 

Lire et écrire, des processus fondamentalement langagiers : du rôle central des orthophonistes dans l’évaluation et la remédiation des troubles spécifiques des apprentissages
– par Mme Anaïs Deleuze 

Au moment d’apprendre à lire et à écrire, l’enfant possède déjà des habiletés de langage oral sophistiquées : il connaît notamment la forme sonore et le sens de nombreux mots. Il doit alors apprendre à associer arbitrairement des ensembles de symboles visuels (graphèmes) à leur formes sonores (phonèmes) et à leur sens. Au-delà du mot, l’automatisation de la lecture et des habiletés orthographiques, puis la réalisation d’activités de haut niveau (compréhension en lecture et production écrite), s’appuient également sur les connaissances morphosyntaxiques, sémantiques, pragmatiques […] de l’enfant. Lire et écrire ne sont donc pas des activités purement mécaniques, mais des habiletés sophistiquées, qui engagent toutes les forces (et fragilités) du langage de l’enfant.

Cette présentation proposera un résumé des données scientifiques concernant les mécanismes en jeu dans l’apprentissage de la lecture et de l’orthographe. Les implications en découlant sur la pédagogie et la prévention ainsi que l’évaluation et l’intervention orthophoniques seront également synthétisées.